4 avril 2013   Les Sources des Gillardes (Matheysine)

                                               Belle et longue randonnée le long de la Souloise !

 

Carte IGN TOP25  3337 OT Dévoluy Obiou Pic de Bure

Départ de la boucle : Le Vieux Pellafol (903 m)

Point haut : au-dessus des Ruines de la ferme de Beaume, vers 1090 m

                   soit environ 650 m de dénivelé positif cumulé pour la randonnée de 17 km (près de 5 h de marche hors arrêts)

 

   Depuis Brié (62 km) : Vizille, montée de Laffrey et direction de La Mure par la D1085 ; passer La Mure pour rejoindre Corps ; prendre à droite la route du Dévoluy par la D537 : traverser le pont sur le barrage du Sautet et rejoindre le plateau de Pellafol ; au premier carrefour, prendre la petite route à gauche en direction du Vieux Pellafol : quelques places de parking juste avant les maisons.

    

La randonnée : Panneautage précis jusqu’aux Sources des Gillardes et marquage de peinture jaune tout le long du parcours

         Après un coup d’œil sur le plan des randonnées « autour du plateau de Pellafol » au-dessus du bassin de Vieux Péllafol, prendre le petit sentier descendant derrière les maisons en direction des « Ruines des Chaneaux » (780 m) : les ruines (mot dérivé de ravine) sont ces vastes surfaces d’érosion du plateau de Pellafol avec de belles et imposantes cheminées de fées (ou demoiselles coiffées). Après avoir dominé la partie haute du barrage du Sautet (dont le niveau des eaux est bien bas en cette saison), le sentier se rapproche après plusieurs zigzags du torrent de la Souloise que l’on va longer jusqu’à la passerelle de Tardivière qui mène au Monetier d’Ambel, le village que l’on avait aperçu au loin sur l’autre versant de la Souloise : on est à peu près au point bas de la randonnée vers 810 m. On va alors remonter en rive gauche le torrent jusqu’aux Gorges de l’Infernet : une passerelle permet alors de passer en rive droite et le sentier se poursuit plus tranquillement en forêt jusqu’à la passerelle métallique qui permet d repasser sur l’autre rive à 200 m environ des Sources des Grandes Gillardes : une pause pour la lecture des panneaux informatifs sur l’importance et l’origine de ces résurgences. Rejoindre alors à quelques centaines de mètres en amont de la Souloise le parking des Gillardes à proximité du grand pont sur la Souloise (il faut traverser le pont pour rejoindre en rive droite les sources des Petites Gillardes).

          Prendre alors, juste derrière la barrière à droite, le sentier qui va monter assez rapidement dans la forêt de Pins noirs et sylvestres pour franchir plus de 200 m de dénivelé, longer sur quelques dizaines de mètres les restes du canal d’irrigation et atteindre une petite clairière autour des ruines de la ferme de Beaume : pause pique nique en face des majestueuses falaises du Grand Brechon (1753 m) et du Petit Brechon (1588 m), début de la Montagne du Faraut, dominant en rive droite le torrent de la Souloise ; plein sud à l’horizon, au-delà des Gorges de la Souloise, la masse enneigée du Pic de Bure, extrémité du plateau de Bure (2709 m).

          Reprendre le sentier qui va faire quelques lacets montants avant d’atteindre le point haut de la randonnée vers 1090 m. La randonnée se poursuit alors sur un large chemin forestier en légère descente (sentier découverte) ; à la faveur d’une trouée de la forêt, vue sur les masses calcaires de la Grande Tête de l’Obiou (2789 m), des Agards (2556 m) plus au sud, puis de la Tête de Lapras (2584 m). On quitte alors ce chemin sur la gauche pour rejoindre le canal d’irrigation (vers 1010 m) que l’on va suivre sur près de 2 km ; après avoir traversé le ruisseau de la Posterle, le sentier va passer au-dessus des maisons du hameau de La Posterle ; c’est toujours le canal d’irrigation que l’on va suivre, parfois étonnamment bien conservé ; un petit tunnel à franchir avant de déboucher au-dessus du plateau de Pellafol dont on aperçoit les maisons des hameaux des Chaneaux et des Payas. Continuer le sentier puis le large chemin avant de descendre en direction des bâtiments d’une ferme (lieudit Les Casses), et rejoindre finalement la grande route de Pellafol. La boucle de la randonnée se termine alors en empruntant la petite route goudronnée (en face) qui va rejoindre les maisons du Vieux Pellafol.

           Profiter de la marche en bordure ouest du plateau de Pellafol pour une vue dégagée sur les reliefs vers l’est : en particulier, la Tête de la Sambut (1595 m), destination d’une randonnée prévue le 18 avril au départ d’Ambel ; plus vers le sud, les reliefs enneigés du Pas de l’Arche (2112 m), du Faraut (2233 m) puis du Pic Pierroux (2377 m), suite de pics de la Montagne du  Faraut (qui se continue jusqu’au Col du Noyer).

 Tracé de la randonnée obtenu par GPS et profil altimétrique (avec openrunner) :

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Quelques photographies de la randonnée :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Album de photos prises par Alphonse

 

 

  Quelques informations sur les Sources des Gillardes

         Le site de la Matheysine

         La page du site geol-alp

 

 

 

 

          

 

 

 

Situation de la randonnée, du Vieux Pellafol

aux sources des Gillardes

entre

 massif de l’Obiou (à l’ouest)

et Montagne de Faraut (à l’est)